Le Mexique s'appuie fortement sur les vaccins chinois

Le secrétaire aux relations extérieures, Marcelo Ebrard, a déclaré que le gouvernement mexicain avait signé des accords pour 12 millions de doses du vaccin Sinopharm, qui n’a pas encore été approuvé, et porté à un total de 20 millions de doses ses contrats pour la dose Coronavac fabriquée par la société chinoise Sinovac.

 

Les livraisons de Sinovac ont déjà commencé et les 20 millions de doses devraient être livrées d’ici juillet. Les vaccins de Sinopharm doivent être livrés entre mars et juin.

Le total de 32 millions de doses, plus au moins 4 millions de doses du vaccin CanSino, éclipserait les quelque 5 millions de doses de vaccin que le Mexique a acquises jusqu’à présent auprès d’autres sources.

Cependant, le bureau d’Ebrard a refusé à plusieurs reprises de répondre aux questions concernant l’efficacité des vaccins chinois.

Sinopharm a affirmé que son vaccin était efficace à 79 % sur la base de données provisoires issues d’essais cliniques, mais comme d’autres entreprises chinoises, elle n’a pas rendu publiques les données des essais cliniques de phase avancée.

Des experts de Hong Kong ont évalué l’efficacité du vaccin Sinovac à environ 51 %. L’utilisation de ce vaccin a déjà été approuvée au Mexique.

Le vaccin CanSino a été approuvé au Mexique et son taux d’efficacité serait d’environ 65,7 %,

Au total, six vaccins ont été approuvés pour le Mexique, qui en a reçu des quantités relativement faibles. Le Mexique n’a administré qu’environ 4,7 millions de doses de l’ensemble des vaccins, une quantité infime au regard de la population du pays, qui compte 126 millions d’habitants.

Un énorme pari sur les vaccins chinois

La politique du gouvernement crée une situation étrange dans laquelle certains Mexicains, principalement dans les zones urbaines, recevront le vaccin Pfizer, dont l’efficacité est d’environ 95 %, tandis que la plupart recevront l’un des vaccins chinois, dont l’efficacité est bien moindre. Le Mexique a passé des contrats pour un total d’environ 34 millions de doses du vaccin Pfizer, mais les livraisons ont été lentes, avec moins d’un dixième de cette quantité livrée jusqu’à présent.

En raison du manque de données publiques sur les vaccins chinois, les hésitations quant à leur efficacité et à leur sécurité sont encore nombreuses dans les pays qui en dépendent.

Les hésitations des politiques

Les inoculations avec les vaccins chinois ont déjà commencé dans plus de 25 pays. Aucun des trois candidats vaccins chinois utilisés dans le monde n’a publié les résultats de ses essais cliniques de phase avancée.

Le Mexique a subi près de 190 100 décès confirmés. Cependant, le Mexique effectue si peu de tests que les chiffres du gouvernement sur les décès excédentaires suggèrent que le bilan réel était bien supérieur à 220 000 au début du mois de janvier, lorsque le gouvernement a cessé de publier ces données. Les cas confirmés par des tests s’élèvent à plus de 2,1 millions.